RADIO(S)

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au festival Buon Don, les éléphants sont capables de courir, de nager et de jouer au football. Généralement organisé tous les deux ans dans la province de Dak Lak, au Vietnam, cet événement attire de nombreux spectateurs. À deux sur le dos de l'animal, les dresseurs le frappent à l'aide d'un bâton pour prendre de la vitesse et remporter un maximum de courses. Couverts de drapeaux colorés, les pachydermes sont au cœur de cette attraction vietnamienne.

Les dresseurs d'éléphants, appelés cornac, défendent le lien fort qu'ils entretiennent avec ces animaux domestiqués : "Nous considérons l'éléphant comme un membre de notre famille", confie l'un d'eux. Employant des techniques de dressage rigoureuses, les cornacs sont fiers de perpétuer une tradition centenaire. Mais derrière cette animation ludique se cache une réalité plus alarmante.  

Une événement dénoncé 

Le festival Buon Don suscite de nombreuses controverses. "C'est l'un des niveaux de cruauté envers les animaux les plus élevés, en particulier parce que c'est un divertissement", soutient Dionne Slagter de l'ONG Animals Asia. En effet, bien que les cornacs assurent respecter l'éléphant, leurs techniques de dressage sont considérées comme des sources de souffrance pour l'animal. 

"Un éléphant n'obéit pas : il se soumet", rappelle Julien Maïmoun. Ex-volontaire au sein de l'Elephant Rescue Center, il pointe ce qu'il nomme le "dressage par anéantissement" réalisé sur un animal "affamé, assoiffé et enfermé." Il précise que les éléphants, blessés par les coups, sont forcés d'obéir à toutes les exigences des dresseurs. 

Sur les quelques 200 éléphants présents au Vietnam, plus de 80 vivraient en captivité. 

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/animaux/bien-etre-animal/video-au-vietnam-des-courses-delephants-denoncees-pour-leur-cruaute_3235007.html#xtor=RSS-3-[monde/environnement]
Partager